Assistance aux personnes déplacées interne touchées par la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun

RELUFA poursuit son aide aux personnes déplacées à interne touchées par la guerre dans les régions anglophones du Cameroun aujourd’hui confrontées au défi du COVID-19

RELUFA a récemment organisé dans ses locaux de Yaoundé une cérémonie de distribution d’équipement de protection individuelle aux personnes déplacées interne et à leurs familles hôte. Cela a été fait dans le strict respect des mesures de distanciation sociale prescrites par le gouvernement. L’action vise à contribuer à la lutte contre la propagation de la pandémie de COVID-19. L’événement a également vu RELUFA remettre une aide financière aux personnes déplacées pour leur permettre de démarrer des activités génératrices de revenus pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Cette action humanitaire a été rendue possible grâce au soutien de l’Aide aux catastrophes presbytériennes (PDA) et du Presbyterian Hunger Program (PHP) de PCUSA, de l’église presbytérienne John Knox et de quelques anciens employés du Center for Environment and Development et de leurs amis.

C’est un privilège de voir des gens qui peuvent penser à la souffrance des autres parce que ce n’est que lorsque vous avez souffert que vous pouvez comprendre le sort des autres. Cette appréciation est de Diye Solange, enseignante privée et hôte d’un PDI, Nze Bruno, 19 ans, après avoir reçu son équipement de protection COVID-19 et une aide financière de RELUFA.

Solange dit Nze Bruno est venu à Yaoundé en 2019 fuyant la guerre dans son village de Shisong. Il était étudiant au GHBS Tatum, mais a dû abandonner l’école à cause de la guerre. Ses parents ont également déménagé et vivent maintenant loin du village. La vie a été si difficile pour lui parce qu’il n’a rien à fait. Il a commencé à vendre Folere, une boisson gazeuse fabriquée localement pour survivre ; avec l’aide de RELUFA, il espère étendre son entreprise.

Deux autres bénéficiaires de l’aide de RELUFA, Ncho Mary et Fru Melvis du village d’Awing, ont une histoire similaire. Ils sont venus à Yaoundé en 2018 à la suite de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun qui a vu l’incendie de leur maison par l’armée. Ils étaient tous des élèves de l’école secondaire du gouvernement d’Awing. En raison de la crise, ils ont cessé d’aller à l’école. Ils sont allés séjourner dans la maison de leur oncle dans le village, mais malheureusement, la maison de l’oncle aussi a été brûlé. Ils se sont ensuite échappés pour rejoindre leur sœur aînée à Yaoundé qui est mariée à un chauffeur de taxi. Ils vivent avec ce couple dans une maison d’une chambre à Yaoundé. Leurs parents ont refusé de quitter le village et sont maintenant chez un voisin dont la maison n’a pas été incendiée. Ils disent que la vie a été très difficile pour eux ici à Yaoundé et ils veulent commencer à frire et à vendre des bouffées à Obili où ils vivent. L’aide financière de RELUFA et de ses partenaires est vraiment un soulagement bienvenu.

Contrairement aux autres personnes déplacées, Mfor Clovis, 21 ans, est également venu à Yaoundé début 2020 fuyant la guerre dans son village de Taku et la pression constante du groupe armé pour qu’il se joigne à eux dans la lutte. Mais Clovis ne pouvait pas faire ça parce qu’il n’est pas assez courageux. Il vit avec une famille hôte à Yaoundé et la vie n’est vraiment pas facile. Clovis veut ouvrir un kiosque à cigarettes à Shell Obili afin qu’il puisse générer des fonds pour soutenir sa vie. Il dit qu’avec le soutien de RELUFA, c’est comme un rêve devenu réalité.

Join our community 👋

Sign up to receive oawesome content in your inbox, every month.

Leave a Reply

Scroll to Top
0 Shares
Tweet
Share
Share